Vous êtes ici

Hall Beach

Hall Beach

Région: 
Opérations scolaires de Qikiqtani (OSQ)

Community

À propos
Histoire: 

Les  habitants de la communauté de Hall Beach partagent l’histoire ancienne et moderne des Iglulingmiut, y compris la visite d’explorateurs comme William Parry, George Francis Lyon ou Charles Francis Hall, d’où le nom de Hall Beach. Des données archéologiques probantes indiquent que la région est occupée depuis la préhistoire. Le nom inuktitut de la localité, Sanirajak, signifie le long des côtes, en référence à la région en général. Le hameau de Hall Beach, qui est situé à 69 km environ au sud d’Igloolik, dans le bassin de Foxe, s’est développé autour du poste du réseau DEW (réseau d’alerte avancée) établi en 1957. Ce poste, appelé FOX MAIN, était le point central d’une série de petits sites dispersés dans l’ensemble de la région de Baffin, et comprenait un important radar, une piste d’atterrissage capable de recevoir de gros avions, y compris des jets, de grandes installations pour le stockage de carburant et une base militaire. Des photos et cartes historiques du site du réseau DEW sont disponibles en ligne (http://www.lswilson.ca/fox-main.htm). Sept des édifices du poste sont désignés sites historiques nationaux (http://www.historicplaces.ca/fr/results-resultats.aspx?m=2&ProvinceId=100067&Location=Hall+Beach). Le site, qui sert toujours de poste pour le réseau DEW, n’est plus une base et un point de réapprovisionnement de première importance.

 

Sur son site internet, destiné à l’orientation des employés, le gouvernement du Nunavut (GN) offre un excellent ensemble de documents portant sur l’histoire générale du Nunavut, un aperçu de la culture et de l’histoire des Inuit ainsi qu’une explication de l’intégration des principes culturels inuits dans les opérations et les services gouvernementaux. Nous vous recommandons de consulter ce site lorsque sa restructuration sera terminée.  Pour le moment, vous pourrez sans doute obtenir de l’information à l’adresse suivante : http://www.gov.nu.ca/.

Culture, langue et vie communautaire: 

Les résidents de Hall Beach partagent la culture des Iglulingmiut, leurs voisins d’Igloolik. Ils se joignent à eux dans la pratique d’activités traditionnelles, comme les courses de traineaux à chiens. Bon nombre de familles des deux communautés sont d’ailleurs étroitement liées. La religion est aussi un aspect important du tissu social de la communauté. Hall Beach compte deux églises : l’église catholique St. Francis et l’église anglicane St. Silas, qui est un site éloigné de la paroisse d’Igloolik, où habite le ministre responsable. Vous devrez communiquer avec des résidents locaux pour obtenir des renseignements récents au sujet des services, car il n’y a pas de communication téléphonique directe.

 

L’inuktitut est la principale langue de la communauté. Selon le recensement de 2011, 95 % des membres de la population estiment que l’inuktitut est leur langue maternelle, et 88 % disent qu’il s’agit de la principale langue à la maison. La plupart des gens parlent l’anglais, mais près de 18 % des membres de la population ne parlent ni l’anglais, ni le français. C’est dans une proportion d’environ 30 % environ que les membres de la population se servent de l’anglais comme première ou deuxième langue à la maison. On peut s’attendre à ce que la plupart des réunions ou évènements publics se déroulent dans les deux langues. Il ne faut toutefois pas s’attendre à ce que les conversations générales en inuktitut soient automatiquement traduites parce qu’une personne qui parle l’anglais est présente. Les  dialectes inuktituts varient grandement dans tout le Nunavut. Par conséquent, si vous avez déjà parlé l’inuktitut dans une autre communauté, préparez-vous à apprendre des différences dialectales. Préparez-vous aussi à ce que des résidents locaux corrigent votre usage. La langue inuite (l’inuktitut et l’inuinnaqtun), l’anglais et le français sont les langues officielles du Nunavut. Vous avez donc le droit de demander des services gouvernementaux dans la langue officielle de votre choix.  

 

Parmi les communautés du Nunavut, la population de Hall Beach est l’une des plus jeunes. Selon le recensement de 2011, la communauté compte 85 enfants d’âge préscolaire et 150 enfants d’âge scolaire, ce qui représente une proportion de 44 % de la population qui a moins de 18 ans. L’âge médian de la communauté s’établit à 21,2 ans, et 2 % de la population seulement a plus de 65 ans. En revanche, il n’y a pas d’installations de service de garde à Hall Beach. Par conséquent, les familles comptant des enfants d’âge préscolaire doivent prendre leurs propres dispositions pour la garde de leurs enfants.

Économie: 

Compte tenu de la baisse des activités du réseau DEW en Amérique du Nord, la plus grande influence extérieure agissant sur l’économie de Hall Beach a considérablement diminuée. L’économie locale repose désormais en grande partie sur la prestation de biens et de services aux résidents locaux. Un grand nombre de personnes font de la chasse et de la pêche de subsistance. Bien que la localité de Hall Beach ne compte pas de bureaux décentralisés du gouvernement du Nunavut, lesquels ont stimulé l’économie d’autres communautés, dont Igloolik, qui est située à proximité, le tourisme offre certaines possibilités aux pourvoyeurs locaux. Les visiteurs veulent souvent faire de la motoneige, du traineau à chiens ou du ski de fond en hiver et au printemps. Par ailleurs, l’observation de la faune et la visite des sites archéologiques de la région sont des activités populaires pendant les mois d’été. Les sculptures de Hall Beach sont aussi très bien connues dans le milieu des arts inuits.

 

Comme c’est le cas dans la plupart des communautés du Nunavut, il n’y a pas de succursales bancaires à Hall Beach et il arrive souvent que les sommes disponibles en espèces soient très limitées. Le Northern Store et la Co-op offrent des services bancaires de base, par exemple la possibilité d’avoir un petit compte au magasin, d’encaisser des chèques, etc. Le Northern Store offre un service Interac, avec des sommes en espèces limitées. Compte tenu des fréquents retards du service postal en raison des intempéries climatiques nuisant aux transports, nous recommandons vivement aux nouveaux arrivants d’opter pour les services bancaires en ligne et d’y effectuer le paiement de leurs factures

Faune: 

La région de Hall Beach abrite une riche faune côtière qui comprend des baleines, des morses, des phoques, des narvals et des ours polaires. La topographie relativement sans relief accueille une vaste population d’oiseaux pendant la saison estivale, dont particulièrement des espèces qui nichent au sol comme les canards, les oies, les huards, les bruants des neiges et les harfangs des neiges. Il y a du petit gibier partout dans la région. Les gens pêchent l’omble chevalier et la truite de lac. 

Suggestions de lecture: 
  • BENNETT, John & Susan ROWLEY, eds. Uqalurait: an oral history of Nunavut. Montréal & Kingston: McGill-Queen’s University Press, 2004.
  • DORAIS, Louis-Jacques. The language of the Inuit: syntax, semantics and society in the Arctic. Montréal & Kingston: McGill-Queen’s University Press, 2010.
  • ISSENMAN, Betty Kobayashi. Sinews of Survival: the living legacy of Inuit clothing. Vancouver: UBC Press, 1997.
  • MACDONALD, John. The Arctic sky: Inuit astronomy, star lore and legend. Iqaluit et Toronto: Institut de recherche du Nunavut et Musée royal de l'Ontario, 1998.
  • MCGHEE, Robert. The last imaginary place: a human history of the Arctic world. Toronto: Key Porter Books, Musée canadien des civilisations, 2004.
  • MORRISON, David and Georges-Hébert GERMAIN. Inuit: glimpses of an Arctic past. Hull: Musée canadien des civilisations, 1995.
  • PAUKTUUTIT INUIT WOMEN OF CANADA. L’art de vivre inuit  –  Guide sur la culture inuit, éd. rév. Ottawa: Pauktuutit Inuit Women of Canada, 2006.  

 

Références

Les références des sites Web ont été mises à jour en juillet 2013.

  • Nunavut Liquor Act Review: a Summary of the Act, 2010
  • Nunavut Handbook, 2004
  • Annuaire téléphonique de NorthwesTel, mars 2012-février 2013
  • Statistique Canada. 2012. Hall Beach, Nunavut (Code 6204011) et Nunavut (Code 62) (tableau). Profil du recensement, Recensement de 2011, produit nº 98-316-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Diffusé le 24 octobre 2012. [données consultées le 21 janvier 2013.]